Attention à l'angle mort

Attention à l'angle mort !

     Hébreux 3.13, "Mais exhortez-vous les uns les autres chaque jour, aussi longtemps qu'on peut dire : Aujourd'hui ! afin qu'aucun de vous ne s'endurcisse par la séduction du péché".

     Une des premières précautions que l’on apprend quand nous passons notre permis de conduire, est de bien regarder ce qui se passe dans «l’angle mort». Vous savez, cet endroit proche, tellement proche, que le rétroviseur ne peut pas vous le montrer. Nous apprenons donc à tourner la tête pour vérifier qu’il n’est pas dangereux d’effectuer un changement de direction…

     Il peut arriver que notre «égo», notre «amour propre», nous masque nos points faibles, ceux que d’ailleurs seuls nos proches parents ou amis peuvent déceler…

     Il est préjudiciable de passer ainsi une partie de sa vie dans un certain déni de nos insuffisances, ou défauts. Il se peut que pour des raisons diverses, l’entourage n’osera jamais rien dire.

     Mais il faut savoir que si je ne suis pas capable de reconnaître des défauts mineurs, je me retrouverai, plus tard, avec des problèmes plus graves.

     Le propre des sages est d’accepter que, puisque nous sommes des êtres humains, donc pas parfaits, que nous ayons donc des «angles morts», dans nos personnalités. Une bonne solution est de s’en remettre à un très bon ami, un parent, que l’on sait suffisamment honnête pour nous dire la vérité, pour nous faire remarquer nos faiblesses, quoiqu’il en coûte…

     Nous devrions aussi avoir cette devise :

"Lorsque nous faisons les choses bien, dites-le à tout le monde ; lorsque nous faisons les choses mal, dites-le-nous".                J. Weber

 

 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.